Séjour ski et activités en montagne : comment l’ostéopathie peut apporter son aide ?

sejour-ski-et-osteopathieLa saison de ski est ouverte. Les vacances sont là et la neige sur les pistes ! Tout est réuni pour profiter des vacances à la montagne. Les formes diverses de glisse sur la neige gardent au fil des années un nombre important d’adeptes et d’inconditionnels. Sa pratique évolue et se diversifie, augmentant, de fait, le risque potentiel d’accidents avec parfois des traumatismes graves. Comment l’ostéopathie peut préparer à un séjour de ski? Comment elle peut aider dans le rétablissement de ceux qui sont victimes d’un accident de ski ? Les réponses ici!

Séjour ski : comment le préparer ?

sejour-ski-comment-le-preparer

Séjour au ski et activités en montagne ne doivent pas s’improviser. En effet, l’arrivée sur les pistes de ski sans préparation préalable risque de vous exposer à des accidents. Ce sont généralement des entorses, fractures et déchirures. Les sports d’hiver sont à l’origine de 140.000 blessures en France chaque année. Selon le rapport de l’association Médecins de montagne, un skieur débutant est deux fois plus exposé aux accidents. Ces derniers arrivent souvent dans les premiers jours du séjour. Surf et ski alpin sont des sports de vitesse qui mettent en jeu équilibre, attention, réactivité et force. Le cœur, les jambes et la ceinture abdo/lombaires sont très sollicités.  Les personnes mal préparées à cette activité physique mettent à rude épreuve leurs muscles, tendons, os et articulations. D’où l’intérêt de ne pas négliger la préparation physique en amont !

Séjour ski et activités en montagne: quels sont les principaux facteurs qui augmentent les risques?

sejour-ski-facteurs-risques

Les principaux facteurs sont :

  • Une absence de préparation physique ou d’échauffement
  • Le matériel: mauvais réglage des fixations (non-déchaussement en cas de chute), absence des protections poignet, absence de casques.
  • La qualité des pistes ou des aménagements spécifiques
  • La vitesse : est à contrôler car elle représente un danger. Elle entraîne plus de 50 décès par an, par choc entre skieurs.

Un contrôle du réglage des fixations auprès d’un professionnel à chaque saison, associé à une préparation physique et le port de protections adaptées sont les facteurs les plus importants d’une bonne prévention.

Le snowboard, au contraire, expose particulièrement le membre supérieur, au niveau du poignet.

Enfin, les traumatismes crâniens ne régressent pas en dépit du port du casque. Il est vrai que le casque en diminue la gravité.

Séjour ski et activités en montagne : Quels sont les troubles habituels?

activités-montagne-troubles

Le mal de montagne : en altitude, la pression atmosphérique diminue. Dans un même volume d’air, il y a moins de molécules d’oxygène disponibles pour l’organisme. En effet, l’organisme réagit à ce manque d’oxygène. Il augmente la ventilation et la fréquence cardiaque.

Des  contractures, crampes ou courbatures surtout si on a pas procédé à une préparation et/ou si on a « forcé » sur ses capacités physiques.

L’entorse du genou: Il s’agit d’une torsion du genou souvent accompagnée d’un craquement et d’un gonflement immédiats. Le skieur ressent une sensation d’instabilité et sent son genou se dérober, avec une douleur importante.

La luxation de l’épaule: est un déboîtement de l’épaule qui survient lors d’une chute. Une douleur violente est ressentie au niveau de l’épaule et tout mouvement du bras devient impossible.

Des douleurs cervicales: La colonne cervicale est souvent meurtrie lors des chutes en ski, lors de collisions ou lors d’à-coups au démarrage du remontant.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le corps a besoin d’un temps pour s’adapter à des efforts physiques surtout si on est plutôt du genre sédentaire.

Quand et pourquoi consulter un ostéopathe ?

sport-dhiver-consulter-un-osteopathe

D’abord, il est recommandé de consulter un ostéopathe avant votre séjour, à titre de prévention. En effet, ce dernier vous aidera à la préparation physique afin de vous éviter au maximum les risques d’accidents. Les plus courants étant  les entorses, traumatismes des ligaments du genou, luxations d’épaules, fractures de l’humérus voire du bassin ou de la colonne vertébrale. Il ne faut pas oublier le lot des accidents mortels qui endeuillent chaque année la montagne. C’est pourquoi, l’ostéopathe va préparer votre corps à ces activités.

La vigilance et la prise minimale de risque demeurent la garantie d’un séjour sans heurts.

Ensuite, après un séjour au ski, une consultation ostéopathique permet d’éliminer les traces des efforts successifs accumulés et est l’assurance de pérenniser le bon état du patient. Elle est également une source de récupération optimale et de réadaptation aux activités du quotidien.

 

Séjour ski et activités en montagne : comment l’ostéopathie peut apporter son aide par ses techniques ?

sejour-ski-losteopathie-peut-aider-a-retrouver-la-forme

Séjour au ski et activités en montagne demandent une préparation physique. Aussi, l’ostéopathie est une médecine manuelle recommandée pour cette préparation. Du fait qu’elle vise à corriger les restrictions de mobilités du corps humain qui provoquent des troubles fonctionnels. En effet, elle prend en considération le corps dans sa globalité sur des connaissances anatomiques et physiologiques.

Par ailleurs, toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. Celui-ci se manifeste chez le sportif par différents symptômes, de la simple contracture à la douleur chronique, altérant les performances.

Lors de la consultation, notre ostéopathe disponible à Paris & île de France va utiliser ces techniques suivantes:

La technique de l’ostéopathie structurelle

ostéopathie-structurelle

 

Après avoir éliminé tous blocages au niveau de la colonne vertébrale, il va traiter ensuite les clavicules, les aponévroses cervicales ou encore la gaine de la veine jugulaire et le diaphragme thoracoabdominal. Le résultat de ce traitement est apprécié par une large majorité de patients.

La technique de l’ostéopathie crânienne

osteopathie-cranienne

L’ostéopathie crânienne joue un rôle important dans la prise en charge des céphalées due au mal aigu des montagnes (MAM).  De plus, les symptômes des  vertiges, quelle que soit leur origine, sont souvent traités par cette technique. L’ostéopathie crânienne permet également de réduire les tensions entre les os du crâne et favorise ainsi la circulation dans l’oreille interne. Son action sur les tensions cervicales et sur la nervosité a aussi un grand intérêt.

Le traitement ostéopathique va donc permettre :

une préparation du système musculo-squelettique, en donnant la meilleure mobilité possible au niveau du bassin, des genoux, des chevilles, de la colonne dans sa globalité, et en réduisant les tensions musculaires.

une optimisation des performances, en améliorant les fonctions respiratoire et cardiovasculaire qui doivent êtres optimales, que ce soit pour une compétition avec effort court et intense, ou pour un effort d’endurance sur toute une journée de ski.

Par son efficacité, il améliore le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoire.

Le soin ostéopathique permet également une meilleure concentration avant l’épreuve et une récupération optimale après l’effort.

 

Faites appel à nos ostéopathes disponibles à Paris & île de France!

urgence osteopathe

Nos ostéopathes professionnels  à Paris & dans toute l’île de France  se tiennent à votre disposition pour une séance d’ostéopathie préventive avant et après un séjour au ski. Un bilan ostéopathique prévient l’apparition de ces douleurs. Réservez vite votre consultation en ligne !

 

La grippe saisonnière: mieux la prévenir par l’ostéopathie

grippe-saisonniere

La grippe saisonnière peut être évitée par l’ostéopathie préventive pendant la saison hivernale.

La grippe saisonnière, comme chaque année, en hiver, sévit. Elle affecte le système respiratoire et entraîne des symptômes gênants chez des millions de personnes en France. Fièvre, frissons, courbatures, écoulement nasal? Autant de maux désagréables.  Dans le monde, les épidémies de grippe sont annuellement responsables de 250000 à 500000 morts selon l’INSERM. Au-delà des traitements allopathiques, il existe des solutions alternatives naturelles et efficaces telles que l’ostéopathie pour se prémunir du virus. Démonstration !

Qu’est-ce que la grippe  saisonnière?

grippe-saisonniere-quest-ce-que-cest

 La grippe saisonnière apparaît chaque année sous forme d’épidémies durant l’automne et l’hiver dans les zones à climat tempéré. Le virus de la grippe appartient à la famille des virus influenzae. Il en existe trois types, comprenant chacun plusieurs souches :
Le type A est le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre, trois ou quatre fois par siècle, une épidémie mondiale ou pandémie ;
Le type B est le plus fréquent. Il est responsable d’épidémies ;
Le type C cause des symptômes proches du rhume. Il n’est pas source d’épidémie.

En France, l’épidémie saisonnière :

• débute généralement vers la fin décembre / début janvier,
• dure en moyenne 10 semaines, avec un pic épidémique mi-janvier,
• touche chaque année entre 2 et 7 millions de personnes.

Les personnes à risque sont les:
nourrissons,
• personnes âgées,
• personnes atteintes de maladies chroniques.
• femmes enceintes
Il faut noter que les personnes atteintes de maladies chroniques, respiratoires ou cardiovasculaires sont plus vulnérables. Elles sont sujettes plus facilement à développer des complications comme des surinfections bactériennes.

La grippe : comment se transmet-elle ?

grippe-contamination

La grippe se transmet par les voies respiratoires et le toucher.

Lorsqu’une personne infectée éternue, postillonne ou tousse, elle dissémine des sécrétions respiratoires sous forme de micros-gouttelettes. Ces dernières se déposent sur les personnes alentours et peuvent les contaminer. Aussi, il est conseillé aux personnes contaminées de mettre sa main ou son coude devant la bouche pour éviter les projections. De même, toucher une surface infectée et porter ses mains sur les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche, on prend le risque d’attraper la grippe.

Même, une personne infectée peut être contagieuse le jour précédant ses premiers symptômes et peut transmettre le virus durant une dizaine de jours.

En effet, l’incubation dure 1 à 3 jours, période durant laquelle la contamination est possible.

Quels sont les symptômes de la grippe saisonnière?

grippe-saisonniere-symptomes

Les symptômes de la grippe sont assez caractéristiques. La grippe se déclare généralement de manière soudaine, avec une importante fièvre et des frissons. Les symptômes les plus courants sont les suivants :
maux de tête,
• Forte fièvre (39 °C),
• frissons,
• courbatures
• fatigue intense
• Perte d’appétit
• signes respiratoires : toux sèche, mal de gorge, congestion nasale, difficultés à respirer.
Après un traitement approprié, la plupart du temps, ces symptômes disparaissent en une semaine. Mais, la fatigue et la toux peuvent persister 2 à 3 semaines.
Remarque: La grippe, étant une affection virale, l’utilisation d’un antibiotique n’est pas justifiée.

Quels sont les bons gestes à adopter pour éviter la grippe saisonnière?

grippe-bons-gestes-lavage-main

©santepubliquefrance.fr

Que l’on soit déjà malade ou que l’on veuille se protéger d’une éventuelle contamination, les gestes à adopter seront les mêmes :
• Se laver les mains plusieurs fois par jour ou utiliser un gel hydroalcoolique et éviter au maximum les contacts (serrer des mains, embrasser une personne…).
• Se moucher dans un mouchoir en papier, le jeter dans une corbeille et protéger sa bouche en cas de toux.
• Mettre un masque en prévention surtout dans les endroits confinés comme les transports en commun pour ne pas contaminer son entourage.
• Aérer quotidiennement l’intérieur de son habitation.
• Pendant l’épidémie, éviter les embrassades traditionnelles à l’école ou au travail, pour une petite phrase gentille.

Il est recommandé d’avoir une bonne alimentation saine et variée, en privilégiant le miel, le bouillon de poulet, l’ail, le gingembre, l’eau, le thé, les tisanes, les fruits et légumes frais, les poissons, les glaces et sorbets.
De même, il est conseillé de pratiquer des activités physiques et d’avoir un bon sommeil.

Ainsi, vous serez moins sensible au virus de la grippe !

Et le vaccin antigrippe dans tout cela?

grippe-vaccin

En matière de prévention, il existe un vaccin spécifique chaque année contre la grippe. Il est recommandé de se faire vacciner notamment pour les seniors, les personnes fragilisées et bien entendu les personnels de santé.

L’important est de se faire vacciner suffisamment tôt, car il faut 15 jours à l’organisme pour se protéger en produisant des anticorps.

À savoir : la vaccination contre la grippe n’est pas fiable à 100% et peut être moins efficace sur les personnes dont le système immunitaire est affaibli par l’âge ou une pathologie. Le vaccin contre la grippe change chaque année car le virus « mute » de formulation.

 La grippe saisonnière: comment mieux la prévenir par l’ostéopathie ?

grippe-et-osteopathie-pour-prevenir-et-mieux-y-faire-face

En dehors du vaccin anti-grippe, il existe une méthode naturelle et douce, l’ostéopathie pour prévenir cette affection. La grippe peut être évitée dans certains cas, si on a recours à l’ostéopathie préventive. Cette dernière va harmoniser le corps, effacer les dysfonctions et redonner de la vitalité.

En effet, le système immunitaire est composé de divers éléments qui entrent en action et interagissent avec notre milieu intérieur de façon complexe. C’est pour cela que les contractures, restrictions de mobilité, les articulations et les tissus du corps peuvent perturber le fonctionnement normal de tout l’organisme. Ces perturbations nous fatiguent et nous fragilisent, permettant ainsi le développement d’une infection dont la grippe. C’est de cette manière que l’ostéopathie peut intervenir efficacement pour stimuler le système lymphatique et booster nos défenses immunitaires.

Équilibrage du système lymphatique

osteopathie-systeme-lymphatique

De son côté, notre Sos ostéopathe dispo va intervenir en vérifiant que vous n’avez pas de douleurs ou de tensions qui perturberait le bon fonctionnement de votre organisme. Il va réveiller ensuite le système lymphatique. Ce dernier n’a pas de mécanisme de pompe (comme le cœur pour la circulation sanguine), il lui faut 48h pour faire un tour complet du corps, drainer les toxines et activer les globules blancs responsables de nos défenses immunitaires.

La séance d’ostéopathie va donc stimuler le système lymphatique en chassant les déchets en activant la circulation de la lymphe dans les tissus. Vous en sortirez plus fort, moins fatigué et prêt à résister à une attaque de virus.

Manipulations douces sur l’axe cranio-sacré

axe-cranio-sacré

L’ostéopathe va également travailler sur l’axe cranio sacrée. La thérapie de l’axe crânio-sacré est une technique manuelle douce qui permet de détecter et de corriger des déséquilibres pouvant se traduire par des troubles.  Il va percevoir les mouvements pulsés du crâne, du sacrum et de chaque structure testée en fonction des symptômes et des antécédents du patient. Par le biais de manipulations douces, notre ostéopathe en urgence à domicile ou en cabinet interviendra de manière directe et indirecte sur les différentes parties du système nerveux du corps. Cela permettra de retrouver un meilleur équilibre et une  harmonie du système nerveux sympathique et parasympathique.

Ainsi, le thérapeute ressent l’amplitude, la force et le rythme de chaque pièce. Mais aussi, l’interaction entre chacune d’elles. Au final, il détecte les obstacles et les asymétries, et travaille à une bonne harmonie de l’ensemble du corps du patient.

Libération du diaphragme

osteopathie-diaphragme

Le diaphragme est le muscle principal qui aide à respirer. En plus de cette fonction, il permet également  de réguler l’homéostasie et beaucoup de processus comme la digestion, la fréquence cardiaque, le rythme respiratoire, la posture, l’équilibre acido-basique, etc. L’intervention de l’ostéopathe est de restaurer la mobilité diaphragmatique. Pour ce faire, il va déceler et lever les blocages structurels qui parfois restreignent énormément son action. Par exemple, en cas de rhume, il agira surtout sur le diaphragme afin de dénouer les tensions qui l’animent et qui altèrent la qualité de la respiration. Ce qui contribue à favoriser la circulation au niveau du canal thoracique.

 

Nos ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet à votre disposition !

Nos ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet peuvent vous faire éviter la grippe saisonnière grâce à l’ostéopathie préventive. Cette thérapie manuelle va harmoniser votre corps et le booster. Ceci pour aborder l’hiver au top !

Réservez dès à présent votre consultation en ligne !

 

Le changement d’heure d’hiver : l’ostéopathie pour s’y adapter !

Le changement d’heure d’hiver nous fait gagner une heure de sommeil, pour d’autres plus sensibles, il est synonyme de désagrément. En effet, le changement d’heure d’hiver implique un dérèglement de l’horloge biologique des personnes, ce qui peut agir sur le moral. Comment le changement d’heure peut influer sur notre organisme ? Comment l’ostéopathie intervient-elle pour y remédier ?  On fait le point !

 

Qu’est- ce que le changement d’heure et à quoi cela sert-il ?

 

 Le saviez-vous ? Les heures d’été-hiver qui consistent à avancer ou reculer l’horloge d’une heure à chaque équinoxe, sont apparues en France en 1975 à la suite du choc pétrolier de 1974.

Ce procédé permet de réaliser des économies d’énergie en réduisant au maximum l’éclairage électrique et en coordonnant nos activités aux heures d’ensoleillement.

Ce changement n’est pas sans conséquence sur notre organisme. Selon les spécialistes du sommeil, il faut compter une vingtaine de jours pour retrouver nos rythmes veille-sommeil après le changement d’heure d’hiver, que cela soit dans le cadre du passage à l’heure d’hiver ou à l’heure d’été.

 

Quels sont les effets du changement d’heure ?

 

 

Le changement d’heure d’hiver perturbe notre mode de fonctionnement interne. Le corps subit des perturbations liées au retard pris par l’horloge interne sur l’heure locale. : 

Troubles du sommeil: avec perturbation du cycle de 24H.

  • De la fatigue avec des bâillements fréquents : Il est courant de ressentir une forte fatigue, voire une sensation de malaise après un changement d’heure qui entraîne une diminution des performances physiques, ce qui peut grandement perturber les activités quotidiennes.
  • Une perte d’appétit (fréquent chez les enfants) : le changement horaire perturbe le métabolisme. On constate un manque de sérotonine, une substance qui permet de transmettre l’influx nerveux entre les neurones. Elle a notamment une action sur les anomalies du comportement alimentaire comme la perte d’appétit.
  • Des difficultés à la concentration : Selon certaines études, le nombre d’accidents de la circulation est en hausse les premiers jours du passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été, affectant surtout les piétons et les cyclistes. Ceci n’est pas lié au changement d’heure proprement dit, mais au fait que l’obscurité survient de plus en plus tôt au fil des jours, compliquant ainsi la visibilité dans la rue ou sur la route.
  • Des sauts d’humeur avec irritation : L’équilibre émotionnel se trouve très fragilisé durant la saison hivernale en raison de la baisse de l’ensoleillement. Entre changement d’humeur et baisse de moral, les déséquilibres provoqués par le contexte extérieur influent négativement sur le bien-être quotidien.

 

Le changement d’heure d’hiver, qu’il est son impact sur  le rythme circadien ?

 Des chronobiologistes estiment que le changement d’heure d’hiver serait plus négatif encore sur la santé que le décalage horaire lié aux changements de fuseaux pendant les voyages. Le rythme circadien humain est minutieusement régulé par une petite glande qui se trouve au sommet du cerveau, soit la glande pinéale ou l’épiphyse, qui est sensible à la lumière. En fait, c’est la mélatonine, l’hormone produite par la glande pinéale, qui est chargée de régler la chronicité. Le sommeil prend sa place quand cette hormone est sécrétée en fonction de l’intensité de la lumière.

Tout ceci se fait en fonction du parcours du soleil et rythme les phases éveil-sommeil.

Mais, la mélatonine ou autrement appelée « hormone du sommeil  » fait beaucoup plus que d’assurer les rythmes circadiens. Elle régule le rythme éveil/sommeil qui est directement affectée par la longueur de la nuit, différente en été et en hiver.

 Le changement d’heure d’hiver, quels sont ses risques et pour qui ?

 

Au-delà de la perturbation du sommeil, il y a des conséquences et des risques plus sérieux. en effet, La perturbation du rythme circadien augmenterait le nombre d’infarctus du myocarde pendant cette période.

 

Les populations à risque se divisent en 3 groupes :

  • les personnes âgées, plus habituées à des horaires fixes et à un sommeil court.
  • les enfants et en particulier les bébés : qui peuvent être perturbés par le changement des horaires.
  • les personnes malades ou hospitalisées, déjà fragilisées par leur situation médicale sont moins à même de supporter le changement des horaires.

Comment l’ostéopathie peut aider à l’adaptation au changement d’heure d’hiver ?

 

 

L’approche ostéopathique globale permet d’avoir une action durable sur le corps. En effet, Rappelons que les troubles du sommeil sont dus aux tensions corporelles qui troublent le système neuro-végétatif. L’ostéopathie permet d’agir sur la colonne vertébrale, le crâne, les systèmes viscéraux thoraciques et abdominaux qui sont en rapport avec le système neuro-végétatif. Par ailleurs, il est important de souligner qu’une bonne hygiène de vie et un bon environnement sont nécessaires pour lutter contre les troubles du sommeil.

 

Notre SOS ostéopathe à domicile ou en cabinet va restaurer les tensions articulaires et nerveuses de votre corps par la technique de l’ostéopathie crânienne. Aussi, le fait de rééquilibrer l’ensemble du MRP au niveau crânien et sur l’axe crânio-sacré tout entier fait retrouver un équilibre dans le sommeil.

En outre, les personnes anxieuses peuvent être affectées par le changement d’heure d’hiver. Dans ce cas, notre ostéo à Paris et île de France va libérer le stress musculaire autour du cerveau et de la moelle épinière. Les manipulations du crâne ont une influence bénéfique sur les hormones et réduisent l’anxiété.

L’équilibre d’une personne repose à la fois sur un côté psychique et sur un autre physique. En effet, Il a été démontré qu’un choc émotionnel peut faire baisser les défenses immunitaires d’une personne. Ce choc émotionnel la rendra plus vulnérable aux maladies. C’est ici qu’intervient la technique de l’ostéopathie somato-émotionnelle. En fait, notre ostéo dispo éliminera les nœuds énergétiques, en libérant la tension tissulaire, via le plexus et les zones critiques émotionnelles (foie, rein, sternum).  De ce fait, l’équilibre de votre corps est renforcé.

Faites appel à nos ostéopathes d’urgence à Paris !

 

Nos ostéopathes vous apporteront une solution à vos troubles de sommeil liés au changement d’heure.

Vous pourrez bénéficier de conseils pratiques pour rendre meilleur votre quotidien.

Réservez en ligne dès maintenant votre consultation via notre plateforme innovante.