Syndrome rotulien : comment l’ostéopathie le traite ?

syndrome-rotulien-douleurs-au-genouVous avez une gêne régulière ou passagère mais répétitive au genou? Et vous avez des difficultés à monter les escaliers ? Vous ressentez une douleur quand votre genou est trop sollicité. Il se peut bien que ce soit un syndrome rotulien. En effet, cette articulation est fortement sollicitée et est donc sujette à des douleurs à partir d’un certain seuil.

Le syndrome rotulien est bien connu des sportifs et les personnes qui effectuent une activité professionnelle contraignante accroupie ou à genou.

Mais, aussi pour tout un chacun, il fait l’objet de nombreuses consultations. Décryptage d’un syndrome méconnu et pourtant très répandu.

Rappel anatomique du genou

genou-anatomie

Pour mieux comprendre le syndrome rotulien, faisons un bref rappel anatomique du genou.

Le genou est une articulation complexe du membre inférieur supportant le poids du corps. L’articulation fémoro-patellaire est l’articulation entre l’extrémité inférieure du fémur et la face postérieure de la rotule (ou patella). C’est cette articulation qui est touchée par le syndrome rotulien.

Par ailleurs, il faut noter que la rotule est le plus gros os sésamoïde du corps et se retrouve donc au milieu d’un système musculaire antagoniste. D’une part, avec le muscle quadriceps en avant et d’autre part, le muscle ischio-jambier en arrière du fémur. Les ailerons rotuliens sortent des faces externes de la rotule pour stabiliser celle-ci pendant les mouvements du genou.

 

Syndrome rotulien : d’où ça vient?

syndrome-rotumien-doù-ça-vient

Le syndrome rotulien affecte le genou, plus précisément l’articulation située entre la rotule et le fémur. Lors de la flexion du genou, la rotule glisse dans un canal compris entre les deux condyles fémoraux qui s’adapte à la forme de la rotule. Ceci afin d’effectuer des mouvements fluides et indolores avec le minimum de frottements.

Quand l’équilibre du système musculaire extenseur (quadriceps) et fléchisseur (ischio-jambier) est rompu, cela peut entraîner une inflammation et des douleurs. En effet, la rotule se retrouve plaquée contre la trochlée entre les deux systèmes et augmente la pression sur le cartilage rotulien.

Cette affection est parfois dénommée : syndrome fémoro-patellaire ou fémoro-rotulien.

Parmi les causes qui provoquent un syndrome rotulien, on peut citer notamment ceux qui pratiquent un sport de manière intensive. Par ailleurs, certains sports sollicitent plus que d’autres le genou. On peut citer le ski, le foot, le golf, le vélo et la grande randonnée notamment en montagne.

De plus, une position assise prolongée appelée parfois le « signe du cinéma » ou « du canapé » peut provoquer un syndrome rotulien quand vous vous redressez.

De même, la position accroupie, ou en « W », peut avoir le même effet.

Ainsi, ces différentes postures sont à l’origine d’un dysfonctionnement articulaire ou d’un déséquilibre musculaire. En effet, ces postures à pression sont à l’origine du syndrome rotulien.

Syndrome rotulien : quels sont les symptômes ?

syndrome-rotulien-symptomes

Les symptômes du syndrome rotulien sont les suivants.

Les douleurs se manifestent au repos ou à l’effort selon les cas et la sévérité de la lésion.

La douleur du syndrome rotulien peut être plus ou moins intense. Au début, quand le syndrome rotulien survient, la douleur peut être virulente et ne pas s’atténuer au cours de la journée.

Autres symptômes : ce sont des craquements fréquents du genou.

On a alors la nette impression que la rotule se déplace, voire sort de son emplacement avant de se remboîter. Dans ce cas, on a une sensation de douleur et/ou de crampes.

 

Syndrome rotulien : comment l’éviter?  

syndrome-rotulien-comment-léviter

Pour prévenir l’apparition du syndrome rotulien, il est recommandé d’éviter les mouvements intenses de flexion du genou comme :

La position assise jambes pliées de longue durée  (voiture, cinéma, bureau, école…) ;

L’accroupissement ou la position à genoux (bricolage, jardinage…) ;

Le port de charges lourdes;
-La montée et surtout la descente des escaliers ;

Les activités sportives nécessitant de nombreuses flexions du genou ou se déroulant sur un sol dur peuvent aussi être responsables du syndrome rotulien.

-La marche avec dénivelés ;
-La course à pied sur terrain dur ;

-Le basket / hand / volley ;
-L’aviron ;

-Le vélo ;
-La brasse ;
Enfin, il faut indiquer que le port d’une genouillère est conseillé. En effet, cette dernière permet d’éviter les mouvements de trop grande amplitude du genou. Ceci afin de soulager voire d’éviter un syndrome rotulien.

Cependant la genouillère ne doit pas être portée en permanence et surtout pas la nuit.

Syndrome rotulien : quel est le rôle de l’ostéopathe ?

syndrome-rotulien-osteopathe-paris-ile-de-france

Le syndrome rotulien peut être efficacement traité par l’ostéopathie avec ses techniques naturelles.

En effet, c’est à partir d’une anamnèse et d’un examen des articulations du patient que notre ostéopathe à Paris et île de France va intervenir. Cette intervention va corriger les dysfonctionnements de l’articulation du genou.

Ainsi, il va s’attacher à stopper le mécanisme des lésions et rétablir le bon fonctionnement de l’articulation.

Par ailleurs, le syndrome rotulien demande parfois l’intervention conjointe et complémentaire de l’ostéopathe et du kinésithérapeute.

Dans ce dernier cas de figure, notre SOS ostéopathe en urgence pourra intervenir en premier pour travailler sur le bassin, la colonne vertébrale, les pieds, les chevilles, les genoux les hanches ou encore le diaphragme, etc.

Son but est de rétablir un meilleur équilibre dans la posture afin que le poids du corps se répartisse de façon symétrique le long de la colonne vertébrale et dans les deux membres inférieurs.

Comme dans toute consultation ostéopathique, votre ostéopathe s’attachera à l’ensemble des éléments articulaires, posturaux, fasciaux ou viscéraux qui peuvent impacter la mécanique de la patella.

Une fois la posture rééquilibrée, il va travailler au niveau des différentes chaînes musculo-aponévrotiques du corps.

Par ailleurs, les compétences d’expert en gestes et postures  de notre ostéopathe à domicile et cabinet permettront d’optimiser la reprise de toutes activités sportives ou gestes du quotidien, afin de pérenniser le traitement et d’éviter les récidives.

C’est à ce moment que le kinésithérapeute pourra entreprendre la rééducation du patient.

De plus, couplée à une alimentation adéquate, l’ostéopathie viscérale va jouer son rôle thérapeutique. En effet, certains nutriments sont nécessaires à la bonne cicatrisation des tendons lésés.

En outre, il faut éviter une alimentation trop acide (moins de viandes rouges charcuterie, produits laitiers, café, alcools …) et prendre soin de s’hydrater abondamment.

Contactez nos SOS ostéopathes à Paris et île de France !

OAP-OSTEOPATHE

Si vous souffrez de syndrome rotulien, l’ostéopathie apporte des solutions naturelles et efficaces à ce type d’affection gênante et douloureuse. Ne laissez pas la douleur s’installer, ce qui est vivement déconseillé. Contactez nos SOS ostéopathes à Paris et île de France, disponibles 24h/24 et 7J/7,  qui pourront également intervenir en urgence à votre domicile .

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *