Spondylarthrite ankylosante : l’ostéopathie pour la soulager

spondylarthrite-ankylosanteLa spondylarthrite est une pathologie inflammatoire chronique et ankylosante qui touche la colonne vertébrale. Cette maladie survient généralement entre 20 et 30 ans. Elle atteint davantage les hommes que les femmes. Quelles sont les causes de la spondylarthrite ankylosante ? Comment la reconnaître ? Cette maladie demande une prise en charge médicale pluridisciplinaire. Dans ce cadre, il faut savoir que l’ostéopathie peut soulager, améliorer la qualité de vie des patients et retarder la progression de la maladie. On fait le point.

La spondylarthrite ankylosante, qu’est-ce que c’est ?

spondylarthrite-ankylosante-definition

La spondylarthrite ankylosante se manifeste au début par des poussées de douleurs dorsales qui peuvent paraître anodines.

Ces crises durent quelques jours à quelques semaines et finissent par se calmer. Aussi, le diagnostic peut être posé jusqu’à huit ans après le début de la maladie !

Dans un premier stade, cette pathologie touche l’enthèse, à savoir la surface osseuse, point d’insertion des tendons, des capsules articulaires et des ligaments.

Au terme d’un processus de cicatrisation fibreuse, l’inflammation a créé une ossification progressive, l’enthésophyte. Puis à la longue, ce processus conduit à un raidissement progressif des régions atteintes. C’est alors l’ankylose.

On verra, plus loin, qu’une fois cette maladie identifiée, une prise en charge précoce permet de ralentir considérablement ce processus. Elle a pour objectifs d’atténuer les symptômes et d’éviter les complications et notamment l’enraidissement de la colonne vertébrale ou des articulations en mauvaise position.

Quelles sont les causes de la spondylarthrite ankylosante ?

spondylarthrite-ankylosante-causesn

Si l’origine de la spondylarthrite ankylosante fait débat, certains facteurs semblent favoriser sa survenue. C’est notamment le cas de la génétique du fait qu’elle est relativement fréquente chez les membres d’une même famille. Cela tend à démontrer une prédisposition génétique qui favorise l’apparition de cette maladie.

En cause, le gène HLA B27 fortement présent dans la majorité des personnes touchées par la spondylarthrite ankylosante. Alors qu’il l’est beaucoup moins dans l’ensemble de la population. En effet, ce gène perturberait le système immunitaire et provoquerait une réaction auto-immune avec production d’anticorps. C’est le même processus que dans la polyarthrite rhumatoïde.

Quels sont les signes de la spondylarthrite ankylosante ?

spondylarthrite-ankylosante-diagnostic

La spondylarthrite ankylosante évolue par poussées avec son cortège de douleurs.

Le symptôme le plus significatif est une douleur au niveau du bas du dos, associée à des douleurs inflammatoire des sacro-iliaques.

Mais, on observe également :

-des douleurs ressenties dans un ou dans les talons au réveil.

– des douleurs fessières (sciatalgies) d’un ou des deux côtés, ou à bascule.

-une raideur d’une ou plusieurs autres articulations, genoux, chevilles, épaules, etc. Elle est présente le matin au réveil et dure plus d’une demi-heure ;

-les douleurs associées à une fatigue importante ;

-les crises douloureuses qui perdurent pendant au moins trois mois, et ont tendance à durer de plus en plus longtemps.

Les douleurs de la spondylarthrite pouvant être très invalidantes, il est important pour le patient d’être pris en charge par un certain nombre de professionnels de santé, dont l’ostéopathie.

L’ostéopathie peut-elle soulager la spondylarthrite ?

spondylarthrite-ankylosante-osteopathie

Il faut le dire clairement, l’ostéopathie n’a pas le pouvoir de guérir cette maladie. En revanche, les raideurs, l’ankylose et douleurs qu’elle génère pourront être diminuées par des séances d’ostéopathie. Et ainsi, l’ostéopathie va soulager les douleurs.

De manière opératoire, notre ostéopathe à domicile 92 , par un diagnostic palpatoire précis, va repérer les différents blocages et dysfonctionnements articulaires ou musculaires en lien avec les douleurs.

En effet, le but est de travailler sur la sphère osseuse, en particulier le bassin et la colonne lombaire pour améliorer leur mobilité .

Ainsi, une prise en charge ostéopathique régulière peut permettre un gain de mobilité au niveau articulaire, une diminution des douleurs et une baisse des effets secondaires.

En fait, c’est en rééquilibrant les différentes structures entre elles, que notre Ostéopathe en Hauts-de-Seine 92  va permettre à l’organisme de mieux s’autogérer et au patient de mieux supporter sa maladie.

Ainsi, un suivi ostéopathique sera indiqué à titre curatif mais également en prévention si le patient souffre des symptômes mais que la maladie n’est encore vraiment diagnostiqué.

Quelles sont les recommandations d’un ostéopathe pour une spondylarthrite ?

spondylarthrite-ankylosante-gestes

Afin de ne pas aggraver les symptômes douloureux de la maladie, notre ostéopathe en urgence 92 recommande d’éviter, autant que possible, l’exercice de certains métiers.

Ce sont notamment ceux qui demandent le port de charges lourdes, les travaux au froid et à l’humidité et ceux nécessitants de longs trajets en voiture.

Par ailleurs, il faut savoir que trop de sédentarité accentue les raideurs et l’ankylose de la maladie. Il est donc conseillé de pratiquer une activité physique régulière douce comme la marche, natation, aquagym, gym douce, etc.

Enfin, des séances de kinésithérapie, en complément de celles de l’ostéopathe, seront aussi bénéfiques afin de travailler le système musculaire.

Un ostéopathe à  Paris  à domicile et cabinet !

OAP-OSTEOPATHE

Si vous êtes atteint de spondylarthrite ankylosante , vous pouvez faire appel à notre ostéopathe à domicile et cabinet !   réservez  votre consultation en trois clics.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *