Ostéopathie pour nourrissons : pour quels motifs consulter et quelles sont les contre-indications ?

nourrisson-ostéopathieLes motifs le plus courants de consulter un ostéopathe pour nourrissons sont une tête plate, des problèmes pour téter, une asymétrie faciale. En effet, il est de la compétence thérapeutique de l’ostéopathie d’aider, avec son savoir-faire, les nouveau-nés et les nourrissons atteints de troubles fonctionnels. Et, il est même recommandé de consulter pour son enfant dès les premiers jours qui suivent sa naissance. On va revenir, ici, sur les motifs de consultation et les contre-indications ? On fait le point.

Pourquoi consulter un ostéopathe pédiatrique ?

nourrisson-bebe-osteo

 Spécifiquement dédiée aux nouveau-nés, l’ostéopathie pédiatrique est différente de celle des adultes. En effet, elle ne traite pas des mêmes troubles. L’ostéopathe peut intervenir dès les premiers jours du bébé ne manipule pas l’enfant, il le mobilise. Cette distinction est fondamentale. Puis, il faut rappeler que les mouvements du praticien sont doux, lents et sans craquements.

Dans une prise en charge globale d’une équipe médicale pluridisciplinaire, l’ostéopathe intervient en aide sur les troubles suivants du nouveau-né, des :

– otites sévères

– difficultés à téter

– problèmes de digestion tel que des régurgitations ;

-S’il ne dort pas beaucoup  ou encore s’il pleure beaucoup.

–    problèmes orthopédiques comme la scoliose, les torticolis…)

–    et en prévention de la plagiocéphalie, dite la tête plate

Enfin, il faut savoir que cette thérapeutique, au vu de son efficacité, est de plus en plus recommandée dans les maternités.

 

Comment se déroule une séance d’ostéopathie pour nourrissons?

nourrisson-hijama-bienfaits

Pour ce qui concerne les nouveau-nés, il est fortement conseillé de consulter un ostéopathe dès ses premiers jours de vie. En effet, on rappelle que le crâne de l’enfant n’est pas encore ossifié et la présence des fontanelles permet une plus grande mobilité.

En effet, la jonction entre les os se fait, vers 3 ou 4 mois pour la fosse postérieure et vers 12/18 mois pour la fosse antérieure.

Aussi, les interventions de l’ostéopathe seront naturellement plus faciles avant ces dates, il devient plus difficile d’intervenir.

Par ailleurs, même dans les situations d’accouchement sans problèmes, cet acte reste une véritable épreuve à la fois pour la mère et l’enfant. Il est donc indiqué de consulter très tôt un ostéopathe en urgence à Paris pour faire un premier bilan. Ce dernier permettra d’évaluer la mobilité crânienne, mais aussi la mobilité du bassin et le thorax.

Par ailleurs, si l’enfant est prématuré il faut penser en « âge corrigé », c’est-à-dire attendre que l’enfant soit effectivement arrivé au terme auquel il aurait dû naître. Alors, il n’y a pas de contre-indication due au seul fait de prématurité. Cependant, on tiendra compte du niveau de prématurité et du passage ou pas en néonatalogie.

Durant la séance d’ostéo, par la mobilisation, notre SOS ostéopathe à Paris vérifie que “tout fonctionne” : symétrie, mobilité, etc. De plus, le praticien ostéopathe prodigue des conseils aux parents sur la manière de porter l’enfant, d’éviter les régurgitations, des positions pour favoriser le rot après l’allaitement ou le biberon.

L’importance du suivi du nourrisson 

Dans le cadre d’un suivi régulier, il revient à notre ostéo à domicile à Paris de faire des tests de psychomotricité du bébé à chaque consultation. Ceci, afin de ne pas passer à côté d’un problème sérieux. La croissance et l’évolution psychomotrice rapide de l’enfant sont telles la première année que des consultations régulières sont recommandées. Ceci en particulier lorsque le bébé commence à s’asseoir puis à se mettre debout seul.

Quelles sont les contre-indications ?

Il existe des contre-indications absolues en première intervention pour les traumatismes ou maladies suivantes :

-un choc sur la face ou une chute le menton

-des vomissements, une perte connaissance ou troubles de conscience

-une cyanose (coloration bleutée de la peau et des muqueuses).

-anomalies cranio-faciale

-troubles digestifs comme les diarrhées, sténoses du pylore, etc.

-fièvre

– problèmes neurologiques

-problèmes séreux ORL (otites purulentes)

-troubles systémiques comme le purpura rhumatoïde, etc.

Dans tous ces cas, un médecin pédiatre, si possible, doit être impérativement consulté.

 

Vous souhaitez prendre RDV avec un ostéopathe pour bébé proche à Paris ? Prenez rendez-vous sur notre site internet !

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *