Ostéopathie et généralités

Commençons par un peu d’histoire… L’ostéopathie a été crée par le Dr Andrew Taylor Still (1828-1917), fils de médecin. Il fit ses études de médecines au College of Medicine and Surgery (kansas) en 1856. En 1874 il développe ses théories et résultats sur l’ostéopathie, et c’est en 1892 qu’il crée « The American School of Osteopathy » à Kirksville aux États-Unis.

C’est le précurseur de l’ostéopathie, il se base sur 4 principes majeurs :

  • le corps est une unité
  • Il y a une relation entre la structure et la fonction et inversement
  • la règles de l’auto guérison
  • la règles de l’artère est reine, suprême

On dit souvent qu’il y a différent type d’ostéopathie, en voici quelques explications :

Still étant le fondateur de l’ostéopathie certain de ses éleves ont développé différents types et courants d’ostéopathies.

John Martin Littlejohn (1865-1947) a lui développé l’ostéopathie dite fonctionnelle : ce sont des techniques qui agissent sur les enveloppes qui entourent nos organes.

William G SUTHERLAND (1873-1954) a quand lui a développé l’ostéopathie Crânienne, c’est lui qui fait les recherches sur la mobilité des os du crâne. Et c’est en 1946 qu’il créa l’association d’ostéopathie crânienne.

Irvin M.korr (1909-2004) médecins physiologiste, qui a apporté a l’ostéopathie la vision neurologique de la lésion ostéopathique.

C’est seulement en 1946 que l’on entant parler d’ostéopathie en France et c’est 14 ans plus tard, en 1960 que la première école d’ostéopathie est crée en France.

L’ostéopathie est une thérapie manuelle basée sur la compréhension des causes de restrictions de mobilité, c’est ce que l’ostéopathe cherche lors de la phase d’observation, diagnostic et test. L’ostéopathie est une méthode de soin qui considère le corps humain comme un tout, ainsi il ne faut pas s’étonner si en se plaignant d’un torticolis, l’ostéopathe vous demande des précisions concernant l’état de votre vue (vision) ainsi que de votre hygiène dentaire (opérations récentes effectuées, etc…) et de votre position de sommeil. En effet, toute perte de mobilité qu’elle soit musculaire, articulaire, ligamentaire ou viscérale engendre un déséquilibre de l’état de santé. Un ostéopathe utilise pour traiter ces patients une connaissance approfondie de l’anatomie et des compétences spécifiques pour comprendre les interactions entre chacun de ces systèmes (physiologie). L’ostéopathie agit sur différentes structures, qu’elles soient nerveuse, fonctionnelle et psychologique. Son but est d’aider chaque patient a se responsabiliser sur son capital santé afin d’obtenir un bien-être régulier et quotidien.

Une consultation d’ostéopathie type, peut être représentée trois phases :

  • L’observation et la prise de connaissance : dans un premier temps quelques questions vous seront posées pour éliminer toutes pathologies médicales.
  • Puis le diagnostic, il s’agit d’une phase de test qui permet à l’ostéopathe de comprendre le ou les déséquilibres qui pourraient engendrer vos douleurs, sans forcément en être la source. Il doit alors assimiler un maximum d’informations pour établir l’hypothèse la plus adaptée à vos maux et vous en soulager.
  • La troisième phase est celle du traitement qui vous permettra de vous soulager ainsi que de retrouver la mobilité perdue.

L’ostéopathie s’intéresse à tous les grands systèmes du corps :

  • Le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires.
  • Les séquelles de traumatismes : entorses, chutes,fractures, accidents de voiture.
  • Le système digestif : digestion difficile, ballonnements, hernie hiatale,colites, constipation, flatulences, troubles hépatobiliaires, ptôse d’organes, gastrites,acidité gastrique…
  • Le système neuro-végétatif : stress, états dépressifs, d’hypernervosité, anxiété, troubles du sommeil, spasmophilie…
  • Le système neurologique : névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…
  • Le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…
  • Le système O.R.L. et pulmonaire : céphalées, bronchites, asthme, rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, migraines, bronchiolites…
  • Les douleurs et dysfonctions gynécologiques : les cystites, la stérilité fonctionnelle, l’énurésie, etc… (système génito-urinaire).

Mais pour tout ces systèmes il faut bien sur s’assurer que ces troubles ne proviennent pas de pathologies médicales. L’ostéopathe issu d’une formation en 5 ou 6 ans est en mesure de vous indiquer si vous avez besoin de poursuivre vos traitements en vous adressant les thérapeutes compétents. Si elles n’en font pas partie, c’est qu’elles sont engendrés par des troubles fonctionnels et c’est ce que l’ostéopathe peut soulager . N’hésitez pas à faire appels à un ostéopathe pour vous soulager. Ce n’est pas parce que vous ne ressentez pas de trouble(s) fonctionnel(s) que l’ostéopathie n’est pas faite pour vous, au contraire aller voir un ostéo pour maintenir votre capital santé et continuer à se sentir bien.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *