L’endométriose : atténuer les douleurs grâce à l’ostéopathie

L’ostéopathie est recommandée pour atténuer les effets des symptômes de l’endométriose.

 L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche près d’1 femme sur 10, en France. Pourtant répandue, elle est encore souvent méconnue du grand public. Source d’intenses douleurs pelviennes, cette pathologie fait augmenter les risques d’infertilité féminine.

 

La médecine douce et plus particulièrement l’ostéopathie est vivement conseillée aux femmes qui en souffrent. Comment l’ostéopathie atténue-t-elle les douleurs de l’endométriose ? Les réponses ici !

Qu’est-ce que l’endométriose ?

 

L’endométriose est une maladie bénigne et souvent douloureuse qui apparaît pendant les règles. A la fin du cycle menstruel, une partie de l’endomètre (un tissu qui tapisse l’utérus) est évacué avec les règles vers les trompes, avant de se reconstituer de nouveau lors du cycle suivant.

Renouvelé en permanence, ce tissu est éliminé partiellement lors des menstruations, en l’absence de fécondation de l’ovule. Dans le cas d’une endométriose les cellules de l’endomètre vont se fixer en dehors de l’utérus et développer de nouveaux tissus sous forme de « nodules ». Les cellules peuvent se fixer sur les ovaires, sur les trompes, sur le péritoine voire même les organes digestifs. Dans certains cas, les cellules se fixent à l’intérieur du muscle utérin.

Cette localisation anormale peut occasionner des inflammations, des lésions ou des kystes au niveau des tissus affectés qui vont se développer et saigner. A chaque cycle menstruel, le tissu qui se détache entraîne des douleurs plus ou moins fortes.

L’endométriose : Comment reconnaître les  symptômes ?

 

 L’intensité des symptômes varie également d’une femme à l’autre. Lorsqu’une femme est atteinte d’endométriose, elle peut faire face à d’autres symptômes comme:

  • Les douleurs pelviennes intenses: accentuées au moment des menstruations.  Elles sont localisées au niveau du bas ventre mais peuvent toucher également la jambe ou le bas du dos. Si ces douleurs sont trop aiguës elles peuvent engendrer une perte de connaissance.
  • Les douleurs pendant les rapports sexuels (la dyspareunie) : Souffrir de dyspareunie, c’est-à-dire de douleurs pendant les rapports sexuels, est un autre signe révélateur d’endométriose. Les kystes ou nodules installés entre l’utérus et le rectum vont être douloureux durant les rapports.
  • Des troubles digestifs et troubles urinaires : L’endométriose peut engendrer des diarrhées ou constipations, des douleurs ou brûlures lors de la miction (au moment d’uriner), ou encore des douleurs lors de la défécation.
  • L’endométriome : est un kyste dans la cavité utérine ou sur les ovaires.
  • La fatigue : l’endométriose est souvent associée au syndrome de fatigue chronique qui entraîne des bouleversements dans les cycles de sommeil.
  • L’infertilité : l’endométriose crée des adhérences au niveau des trompes et génère un liquide péritonéal inflammatoire peu favorable à la fécondation « naturelle ».

 L’endométriose : quelles sont les causes ?

 

Si les causes de l’endométriose ne sont pas connues, certains facteurs semblent avoir une influence directe sur la prévalence de la pathologie. Parmi les théories les plus plausibles, on peut citer :

La migration de l’endomètre utérin sur d’autres organes (système digestif ou vessie) mais aussi dans les trompes de l’utérus vers les ovaires. La douleur peut apparaître lors des règles, des pics d’hormones et aussi lors des rapports sexuels.

Les cellules endométriales sont évacuées par le biais de contractions utérines vers l’extérieur. L’endométriose pourrait découler d’une inversion de ce flux en direction de la cavité pelvienne qui provoquerait un enracinement anormal de l’endomètre sur son passage.

La transplantation de cellules endométriales soit par les trompes, soit par les voies lymphatiques, vasculaires, ou à la suite d’un acte chirurgical gynécologique (laparotomie, césarienne, épisiotomie).

La métaplasie : est la transformation d’un tissu normal en un autre tissu anormal, le tissu du péritoine pourrait se transformer en tissu « endométriosique » soit spontanément, soit à cause de facteurs hormonaux inconnus.

Quelle est l’action de l’ostéopathie sur l’endométriose ? 

 

L’endométriose peut être soulagée par l’ostéopathie. Cette thérapie manuelle intervient en complémentarité avec la médecine classique.

La séance d’ostéopathie devra être réalisée plutôt en milieu de cycle car l’imprégnation en œstrogènes y est favorable et les ligaments utérins sont plus flexibles. De plus, le recueil du sang dans le péritoine diminue, ce qui permet un traitement moins douloureux.

Rassurez-vous aucune manipulation interne ne sera effectuée par  l’ostéopathe !

L’ensemble des organes du bassin, de l’abdomen et du thorax fait partie intégrante de l’unité fonctionnelle du corps. La perte de mobilité d’un de ces organes peut perturber sa fonction et les douleurs peuvent provenir d’une restriction de mobilité du cadre osseux accueillant le système uro-génital. Des raideurs sont également observées et entraînent le dysfonctionnement des organes pelviens et digestifs.

Notre SOS ostéo en urgence va aborder le corps dans sa globalité pour le rééquilibrer. Il va établir au préalable un diagnostic médical précis dans le but d’adapter sa pratique au profil de la patiente.

En fonction des résultats du diagnostic, le thérapeute va tout d’abord lever les restrictions de mobilité par le biais de la technique viscérale, sur le pourtour de la cavité abdominale et pelvienne.

Une attention particulière sera portée à l’utérus, car s’il retrouve une mobilité correcte, cela peut limiter la migration des cellules de l’endomètre vers les autres organes.

Lors de la consultation, le cerveau va produire des endorphines qui contribuent à l’apaisement et à la détente. La sensation de soulagement est pratiquement immédiate.

Enfin la technique de l’ostéopathie crânienne pourra être effectuée. En effet, c’est à partir des différentes glandes présentes dans le crâne que sont régulées les hormones gynécologiques ainsi que le cycle menstruel. Votre ostéo à Paris et dans l’île de France va vérifier la mobilité des os de la face ainsi que des membranes intra-crâniennes, afin de lever toutes les tensions qui pourraient s’exercer sur l’axe hormonale.

Le traitement s’effectuera sur plusieurs séances. C’est l’ostéopathe qui déterminera le nombre de consultations nécessaires en fonction de l’étendue de l’endométriose et de son ancienneté.

Nos SOS ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet pour atténuer les douleurs de l’endométriose

Si vous êtes atteinte d’endométriose, nos SOS ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet sont à votre disposition 24h24 et 7J/7 pour atténuer vos douleurs. L’endométriose est une affection sérieuse à ne pas prendre à la légère, et peut s’avérer un véritable cauchemar dans votre vie quotidienne.

Réservez dès maintenant votre consultation en ligne via notre plateforme innovante.

Partager

2 réponses sur “ L’endométriose : atténuer les douleurs grâce à l’ostéopathie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *