Le jeûne thérapeutique: l’apport de l’ostéopathie

jeûne-therapeutique

Le jeûne a traditionnellement eu une fonction de thérapie.  Il permettrait même de traiter certaines maladies. De nos jours, il est utilisé pour détoxifier son organisme, avoir une meilleure digestion et booster sa vitalité. Mais, cette pause alimentaire demande une préparation et le respect de certaines règles, au risque de voir cette pratique dangereuse.  Aussi, si vous comptez effectuer une période de jeûne, il est conseillé de se faire accompagner par un ostéopathe. Explications.

Le jeûne thérapeutique : en quoi cela consiste ?

jeûne-thérapeutique-en-quoi-cela-consiste

Le jeûne thérapeutique consiste, selon Buchinger (1878-1966) en un jeûne supervisé médicalement qui peut être utilisé en prévention (personnes en bonne santé) ou comme traitement.  C’est une méthode traditionnelle d’auto guérison. Aujourd’hui, le jeûne thérapeutique a un certain regain d’intérêt pour purifier l’organisme (détox).

En effet, en période de jeûne, ce dernier n’a plus à gérer l’assimilation des aliments. Aussi, l’organisme peut procéder à l’élimination de toxines et d’une certaine régénération cellulaire.

Il existe différents types de jeûne thérapeutique. Le jeûne « hydrique » où l’on ne consomme que de l’eau. Le jeûne dit « modifié », où l’on maintient une alimentation liquide, à base de jus de fruits ou de légumes avec environ 250 à 500 calories par jour.

Et enfin une alternative aux deux cités plus haut qui consisterait à effectuer un jeûne partiel, sur 2 jours par semaines ou 5 jours par mois.

Le jeûne thérapeutique : physiologie 

jeûne-physiologie

Il est important de noter la physiologie du jeûne. Au cours des premières heures, l’organisme doit s’adapter et changer de régime. Puis, il puise dans ses réserves, le taux de glycémie baisse et le foie accélère son travail d’épuration. Le corps est habitué à cette situation dans notre temps de sommeil.

Aussi, une crise aigüe d’hypoglycémie est donc rare. Par ailleurs, on constate que la sensation de faim disparaît assez rapidement.

 Le jeûne thérapeutique : quels sont ses bienfaits sur la santé ?

jeûne-bienfaits-sur-la-santé

La médecine traditionnelle a toujours associé le jeûne au traitement de certaines maladies.

De nos jours, des études médicales ont démontré les vertus du jeûne sur de nombreuses maladies chroniques : asthme, hypertension, allergies cutanées, troubles digestifs, diabète ou encore obésité.

En effet, des études médicales menées en Russie (ex URSS) puis en Allemagne sur de nombreux patients, ont démontré que le jeûne provoque une hausse du cortisol (effet anti-inflammatoire), de la dopamine et de la sérotonine.

En revanche, le jeûne est à l’origine  d’une baisse de l’insuline et des hormones thyroïdiennes. D’ailleurs, ceci  expliquerait notamment les changements émotionnels telle la sensation de plénitude.

Au niveau cérébral, le jeûne semble protéger les neurones des troubles dégénératifs, notamment des maladies d’Alzheimer et de Parkinson, voire du vieillissement.

Le jeûne est également un très bon moyen pour réguler son poids en éliminant ses graisses excédentaires.

Le jeûne thérapeutique : quelles sont les contre-indications ?  

jeûne-contre-indications

Il est d’abord déconseillé d’entamer un jeûne thérapeutique sans avis médical et un diagnostic complet de santé. En outre, le jeûne thérapeutique doit être évité si vous suivez certains traitements médicaux. Enfin, le jeûne est contre-indiqué pour les affections suivantes :

l’anorexie et troubles du comportement alimentaire, l’hyperthyroïdie non contrôlée, l’insuffisance cérébrovasculaire avancée ou démence et enfin l’insuffisance hépatique et rénale sévères. Par ailleurs, le jeûne thérapeutique n’est pas conseillé pour la femme en situation de grossesse et l’allaitement.

 

Le jeûne thérapeutique  et l’alimentation

jeûne-et-alimentation

Une semaine avant le jeûne thérapeutique, il est fortement conseillé de préparer son organisme  en réduisant progressivement votre ration alimentaire. Pour ce faire, procédez d’abord à la suppression des protéines animales (viande, poisson, produits laitiers, oeufs…), et ensuite des produits laitiers et des céréales. De cette manière, vous allez minimiser les maux de têtes, insomnie, nausée, vertiges, irritation cutanée, douleurs musculaires, etc.

Durant cette dernière période, les repas sont remplacés par des  bouillons de légumes, de jus de fruits ou de légumes, tisanes, soupes non salées. Pour les bouillons : on nettoie et on coupe les légumes qu’on fait cuire pendant 45 minutes dans une marmite d’eau bouillante. Puis on filtre et on ne boit que le bouillon.

Par ailleurs, il est fortement recommandé de boire deux litres d’eau par jour et de réduire la consommation d’alcool et de tabac.

L’organisme va réagir de la manière suivante. Faute d’apport en sucre, le foie et les muscles déstockent le glycogène pour le transformer en glucose. Puis, le glycogène épuisé, le foie va transformer les acides gras en corps cétoniques.

 

Comment l’ostéopathie peut aider ?

jeûne-et-osteopathie

Jeûne et ostéopathie sont rarement associés. L’ostéopathie, par sa prise en charge holistique de l’individu, est un allié de votre organisme. Elle va permettre à ce dernier de retrouver son équilibre et d’éliminer les toxines.

Le jeûne par son effet détoxifiant, et par le rééquilibrage de nombreuses valeurs physiologiques permet de se rapprocher d’une homéostasie optimale.

Ainsi, cette prise en charge ostéopathique va aider un système digestif paresseux ou congestionné. De plus, elle facilite la mobilité des intestins et des reins et l’élimination d’un foie engorgé.

En effet, notre ostéopathe à Paris et en île de France, grâce à des manipulations viscérales douces et précises, va relâcher les tensions accumulées. Ces dernières contrarient le bon fonctionnement de votre organisme. Ceci notamment dans les cas de digestion difficile, de fatigue ou de maux de tête inhabituels.

Par ailleurs, il peut procéder à des manipulations articulaires au niveau de la colonne vertébrale ou du bassin et au niveau du crâne.

Enfin, un travail au niveau thoracique peut également permettre de retrouver une respiration ample et efficace, favorisant le fonctionnement digestif de votre corps.

Au final, avec la mise en œuvre de ces techniques, l’ostéopathie optimisera le travail du jeûne et la capacité d’auto-guérison de l’organisme.

A l’inverse, le jeûne va aider le travail de notre ostéo à domicile et cabinet. Le fait d’éliminer les toxines permet aux tissus d’être plus mobiles, plus « souples ».

On constate que les effets bénéfiques du traitement se font ressentir rapidement après le début du traitement.

 

Faites appel à nos ostéos à Paris & île de France!

OAP-OSTEOPATHE

Si vous voulez pratiquer un jeûne thérapeutique, faites appel à nos ostéos à Paris et île de France ! Ces derniers vous accompagneront efficacement et naturellement durant la préparation et la période de jeûne.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *