Hernie discale : comment la traiter par l’ostéopathie ?

hernie-discale-osteoaparis

Une hernie discale est une affection assez fréquente. Elle apparaît quand un disque intervertébral se fragilise pour sortir de sa position normale. Cette pathologie des disques intervertébraux se caractérise le plus souvent par une lombalgie ou une sciatique.  La hernie discale  est en général particulièrement douloureuse pour la personne atteinte. Pour  la traiter et pour éviter des complications à venir, l’ostéopathie associée à d’autres spécialités de la médecine est d’un apport efficace. Focus sur la hernie discale et sa prise en charge !

Hernie discale : qu’est-ce-que-c ‘est ?

hernie-discale-quest-ce-que-cest

Pour comprendre le mécanisme de la hernie discale, faisons un bref rappel d’anatomie. La colonne vertébrale ou rachis comprend un empilement de 24 vertèbres séparées les unes des autres par un disque intervertébral.

Ces disques sont constitués d’une structure fibreuse dans laquelle est contenu un noyau gélatineux.  Ces derniers assurent un rôle d’amortisseurs des chocs subis par la colonne vertébrale et facilitent sa mobilité.

Une hernie discale lombaire se forme lorsque l’un de ses disques se rompt et laisse une partie de son noyau sortir de son emplacement naturel. On parle alors de saillie. Une fois qu’a lieu ce dysfonctionnement, le noyau discal peut sortir de son disque. Ainsi, il génère des douleurs  intenses.

De manière générale, les hernies discales se produisent au niveau des vertèbres lombaires, c’est-à-dire dans le bas du dos. Mais elles peuvent aussi se manifester  à n’importe quel endroit de la colonne vertébrale. Les nerfs rachidiens qui l’entourent peuvent aussi être touchés.  De cette manière, se créent une sciatique, une cruralgie ou une névralgie cervico-brachiale.

La hernie discale survient généralement entre 30 et 55 ans et touche davantage les hommes que les femmes.

Parmi les métiers à risque, on trouve tout d’abord les métiers de conducteurs d’engins de chantier où la position assise peut affaiblir le disque intervertébral. Ensuite les métiers où le port de charges lourdes est quotidien : les manutentionnaires ou les déménageurs sont particulièrement concernés.

Comment savoir si c’est une hernie discale ?

hernie-discale-symptomes

La douleur dorsale est le principal symptôme de la hernie discale. Celle-ci se manifeste principalement au niveau de l’emplacement de la saillie.  De plus, elle peut se diffuser lorsque la hernie discale exerce une pression sur un nerf.

Si la hernie discale est située au niveau du cou, elle engendre une raideur.  Dans ce cas, la douleur peut être ressentie jusque dans les épaules et les bras. Généralement, ces symptômes sont accompagnés de fourmillements ou d’engourdissements du bras.

De son côté, la hernie discale dans le bas du dos provoque des lombalgies. Elles  sont associées à une douleur au niveau du nerf sciatique et atteignent  la cuisse et jusqu’au niveau des orteils. Il arrive néanmoins qu’une hernie soit asymptomatique.

Par ailleurs,  une incapacité chronique à tenir en position debout ou à monter des marches sont des symptômes qui doivent vous alerter. N’hésitez pas à consulter.

Hernie discale : quelles sont les causes ?

hernie-discale-causes

La hernie discale a des causes multiples.

L’âge, dans un premier temps, est un facteur déterminant de cette affection. En effet, les disques intervertébraux subissent une usure naturelle et perdent inévitablement de leur élasticité et de leur épaisseur au fil du temps.

Cependant,  certains efforts professionnels ou sportifs répétés peuvent également les fragiliser.  C’est le cas lorsqu’on porte des charges lourdes au quotidien,  qu’on utilise des outils contraignants au travail.

De même, une activité sportive micro-traumatisante ou intense ainsi que le fait de rester assis trop longtemps peuvent provoquer une hernie discale.  En effet, ces facteurs sont sources de tensions et de compensation excessive au niveau du disque. En conséquence, cela conduit parfois  à sa fissuration et à l’apparition de douleurs.

De plus, en cas de surpoids ou de grossesse, la déficience de la sangle musculaire lombo-abdominale peut provoquer une hernie discale. Il en est de même d’un choc au dos lors d’un accident de voiture.

En outre, le stress et la sédentarité sont aussi des facteurs de risque.

Enfin, des prédispositions génétiques sont souvent à l’origine des cas précoces, dès l’âge de 20 ans.

 Hernie discale : comment est-elle traitée par l’ostéopathie ?

hernie-discale-comment-la-traiter-par-losteopathie

Attention, suivant la gravité de la hernie discale, seule une opération chirurgicale peut traiter cette affection.

Pour les autres cas,  il est indiqué de recourir  à l’ostéopathie en complément de la prise en charge des autres spécialistes médicaux.

Dans beaucoup de cas, le traitement de la hernie discale relève  du concours du médecin généraliste, du rhumatologue, du kinésithérapeute et de l’ostéopathe.  Il est à noter que  suivant le diagnostic, l’ostéopathie ne sera pas adaptée à tous les patients.

Lorsque l’ostéopathie est requise et/ou souhaitée, notre SOS ostéopathe à Paris cherchera à localiser l’origine de la douleur. Il permettra ainsi d’équilibrer les tensions qui s’exercent sur la colonne, afin de diminuer la douleur des  mouvements.

Bien entendu, la prise en charge est individualisée à chaque patient en fonction de son état discal. Le but est d’assurer une bonne mobilité globale et un relâchement des tensions, localement et à distance. La pratique du praticien est faire de manipulations douces et non douloureuses.

De cette manière, notre ostéo en urgence  va procéder à un traitement local de la hernie discale en faisant en sorte de lever la compression  qui s’exerce au niveau du nerf. Pour cela, il va  soulager l’appui vertébral. Cette approche se pratique en position allongée sur le côté  opposé au côté de la hernie. Ainsi, avec une hernie postéro-latérale droite, le patient sera placé sur son côté gauche.

De plus, notre ostéopathe à Paris et île de France va travailler l’ensemble des articulations inter-vertébrales proches dans la mesure où celles-ci sont en perte de mobilité.

Lever la compression de la hernie discale sur un nerf va conduire à une diminution des douleurs chez le patient.

Enfin, en fonction de l’origine de l’affection, l’ostéopathe interviendra « à distance ». A savoir ses manipulations s’effectueront sur une autre partie du corps à distance de la zone  touchée. Des techniques notamment faciales peuvent être utilisées.

Suite à cette prise en charge ostéopathique, le patient verra généralement et fortement diminuer les douleurs dues à son hernie discale.

Hernie discale : comment diminuer les risques ?

hernie-discale-comment-leviter-alimentation-et-sport

En guise de prévention, on peut réduire considérablement les risques de souffrir d’une hernie discale. Ainsi, il est recommandé d’adopter un mode de vie sain avec une alimentation équilibrée et une pratique sportive régulière adaptée à sa constitution.

Il faut également veiller en permanence à conserver une bonne attitude posturale, notamment au bureau ou en soulevant des objets.

La-bonne-posture-pour-soulever-une-charge

Pour certains, il est recommandé de porter un corset ou une ceinture lombaire notamment lorsque l’on fait beaucoup de manutention.

hernie-discale-ceinture-lombaire

Nos SOS ostéopathes à domicile ou en cabinet à votre service !

urgence osteopathe

Si vous souffrez d’une hernie discale, n’attendez plus, faites appel à nos SOS ostéopathes en urgence à Paris et île de France spécialisés dans le traitement de cette pathologie ! La consultation peut se faire à domicile ou en cabinet. Avec des méthodes naturelles, nos professionnels soulageront efficacement votre douleur. Réservez  votre  consultation sur notre plateforme innovante  en un clic !

Partager

Une pensée sur “Hernie discale : comment la traiter par l’ostéopathie ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *